Énonciation à voix haute

Les mantra ou formules mentales sont considérés comme la forme subtile des choses.

Ils représentent le langage primordial, le langage éternel duquel provient les racines des mots de toutes les langues.

Le sanskrit est la langue la plus directement dérivée de ce parler originel.
En énonçant un mantra nous établissons un contact avec la nature véritable de ce qu’il représente, avec le plan abstrait des formes dont la manifestation est dérivée.
« Om » et le plus grand des mantra. Il contient tous les autres mantra.

C’est le son de l’absolu, le verbe créateur, la source du commencement des temps.

Ce qui fut, ce qui est, ce qui sera, tout est véritablement Om. Et toute autre chose qui n’est pas soumise au triple temps (passé, présent, futur) est aussi véritablement Om, nous dit la mandukya upanishad.

 

 

En énonçant le son Om on se relit donc à l’essence de l’univers, à sa vibration de fond, à la réalité sous-jacente du monde manifesté.
On pourrait dire simplement que le mental épouse la forme du son, et que la répétition prolongée de ce son, aux vertus purificatrices et unifiantes, nous amène d’une pensée agitée et complexe, à une pensée apaisée et simple, voire à l’arrêt de la pensée.
Sa pratique consiste à vivre la vibration fondamentale de l’univers, la conscience dirigée alors vers l’intérieur pour nous conduire vers l’état de méditation.

Il existe deux façons d’énoncer le son Om.

La première technique

Elle consiste à faire une inspiration profonde, puis à expirer le plus lentement possible, presque jusqu’au bout de l’expiration en prononçant le son « Ooo….  » par une vibration de cordes vocales, de façon grave, uniforme et continue. À la fin de l’expiration, fermer la bouche et finir d’expulser complètement l’air en contractant légèrement les abdominaux, en émettant le son « mmmm… » puis recommencer plusieurs fois. La durée de la pratique doit être de cinq minutes minimum.
Il est possible de faire vibrer le son au milieu du thorax dans le centre du cœur, ou au niveau du crâne dans le centre du front, également dans la colonne vertébrale, ou dans tout l’espace intérieur du corps.

La deuxième technique

Elle consiste à énoncer le son AUM en faisant vibrer de façon équilibrée : Le son « A » en bas de la colonne vertébrale
Le son « U » (qui se dit « ou » au milieu de la poitrine)
Le son « M » dans le front.
Le plus important est de sentir vraiment une vibration dans le corps.

 

Les effets

Les effets sont celui d’un automassage vibratoire, favorisant ainsi la vibration des membranes pulmonaires (meilleur échange gazeux).
Cela agit également sur les tissus profonds des organes, sur les cellules nerveuses ainsi que sur la sécrétion des glandes telles qu’hypophyse, pinéale, thyroïde…
La récitation du son Om procure une grande sensation de relaxation, un bon équilibre psychique, un véritable apaisement mental. Elle permet de goûter à un état d’unité intérieure et d’harmonie avec l’extérieur.

X